Home Revue les Cahiers du Sens
La Revue
La voie / La voix - Cahiers du Sens n°28 - 2018 PDF Imprimer Envoyer


 cahiers-du-sens-n28-m-tempo

La voie / La voix

l'édition 2018 Les Cahiers du Sens !


 

 

Le trop oublié Maurice Clavel (1920-1979), professeur de philosophie, écrivain et journaliste transcendantal, tira l'un de ses derniers ouvrages La suite appartient à d'autres. Bientôt, Les Cahiers du Sens pourront adopter cette belle expression et exprimer alors notre état d'esprit profond après presque trente ans de parcours passionnés.Dans un ou deux ans, en effet nous nous tairons par choix, morts ou vivants qu'importe! Le nous correspond sans conteste à Danny-Marc et à JLM. De fait, «notre publication annuelle n'existerait pas ou n'aurait pas existé sans son couple de création. Ainsi, le présent numéro 28 pose la double question capitale de la Voie et de la voix. Son Dossier ne mâche pas ses mots. Chacun (citons pêle-mêle Maurice Cury, Gaëtan de Courrèges, Matthieu Conzales. Antoine Fratini, Nicolas Sauvage, Guy AIIix, Étienne Orsini, Jean-François Migaud, Gerard Mottet on Giovanni Dotoli) et chacune(comme Claire Dumay. Bojenna Orszulak, Marie-José Christien ou Adeline Germond ou Viviane Campomar) »cherchent la bonne voie, la voie non barrée. Ils y mettent du ton, de la voix de l'éloquence et surtout du coeur. du talent poétique. Et j'ajoute que la liberté de ton est pour eux la pierre d'angle de l'édifice. Oui, la seule fierté qui nous restera quand nous fermerons les yeux de ces Cahiers, en pleine nuit on en plein jour. c'est d'avoir su maintenir jeune dans ses pages son original critérium d émerveillement que d'aucun appelle l'amour.

 

Les Cahiers du Sens n°28

La voie / La voix

Par Jean-Luc Maxence et Danny-Marc

Ean 13 : 9782356230812

Isbn : 978-2-35623-081-2

Prix public : 20 euros 


Pour commander cet ouvrage: cliquez ici


 
L'Inaccessible - Cahiers du Sens n°27 - 2017 PDF Imprimer Envoyer


 cahiers-du-sens-n27-s-tempo

L'Inaccessible

l'édition 2017 Les Cahiers du Sens !


 

 

L'INACCESSIBLE ? C'est peut-être, pour nous deux, atteindre le numéro 30 des CAHIERS DU SENS, avoir ainsi prouvé que Jacques Brel avait raison: nous avons su partir en poésie où personne ne part, en effet ! Donner naissance et vie et mort (cela sera peut-être le thème du dernier numéro... s'il existe un jour!) à une revue comme LES CAHIERS sur un tel laps de temps, sans soutien capitaliste, n'est pas un exploit d'amour, c'est un miracle. Pour l'immdiat, L'INACCESSIBLE, c'est ce vingt-septième numéro annuel, avec tous nos amis réunis, de Thomas Baignères à Bruno Thomas, en passant par Jean-Marie Berthier, Maurice Cury, Bernard Jakobiak, Alain Nol, Marina Pesic, Gaëtan de Courrèges Robert Liris, Bojerina Orszulak, Viviane Campomar et bien d'autres encore ! Quant à l'Anthologie permanente, elle réunit presque tous ceux et celles qui ont marqué nos quarante ans d'éditeurs de poésie et qui sont encore de ce monde ! Ceux qui n'y figurent pas, l'ont été l'an dernier ou y seront en 2018, si... Volontairement, nous restons aux aguets de nouvelles voix à venir. La rubrique Lecture nous apporte comme chaque année une moisson de découvertes. Enfin, notre rubrique Voyage propose un complet tour du monde entre la Chine de Lionel Gerin, la République Tchèque de Matthieu Gonzalès et le Sénégal de Karim Cornali. A REBELLES, RIEN D'INACCESSIBLE !

 

Les Cahiers du Sens n°27

L'Inaccessible

Par Jean-Luc Maxence et Danny-Marc

Ean 13 : 9782356230720

Isbn : 978-2-35623-072-0

Prix public : 20 euros 


Pour commander cet ouvrage: cliquez ici


 
Le souffle - Cahiers du Sens n°26 - 2016 PDF Imprimer Envoyer


cahiers-du-sens-n26-s

Le souffle

l'édition 2016 Les Cahiers du Sens !


« qu'est ce qui sépare la vie de la mort ? Le souffle ».

Marie-Josée Christien.

 

En 2016, de nouveaux noms apparaissent au sommaire, comme à chaque saison depuis 26 années puisque LES CAHIERS DU SENS ont du souffle et de l'énergie ! Parmi la myriade des nouveaux accueillis dans nos colonnes, citons Liliane Limonchick qui vit à Jérusalem, Nicole Laurent-Catrice rencontrée lors d'un voyage à Madrid chez le grand poète espagnol IIia Galan, Jean-François Migaud, qui nous a été adressé par Jan dau Melhau, poète paysan-païen.

Quant aux disparu(e)s édité(e)s volontairement par nous, ils sont malheureusement nombreux; Loïc Herry, Juliette Darle, Jean Debruynne, Claude-Henry Rocquet. Et nous venons d'apprendre la mort de l'ami Jacques Charpentreau. La camarde est implacable !

La force de nos CAHIERS DU SENS réside sans doute dans sa faculté à transmettre, dans des milieux disparates et parfois antagonistes, le souffle poétique majeur. Le filigrane est toujours la marque non cachée de la connivence et de la fraternité entre le plus grand nombre de «nos» (signe affectif et non «de possession»!) auteurs. Et de cela, nous sommes fiers. Et ce type de fierté n'a rien à voir avec l'onanisme ou l'orgueil. Creuser un sillon en domaine de poésie revient à renforcer des amitiés de rencontre et des désirs d'écrire, après tout ! C'est cela aussi lutter à mains nues contre la barbarie d'aujourd'hui.

 

Les Cahiers du Sens n°26

Le souffle

Par Jean-Luc Maxence et Danny-Marc

Ean 13 : 9782356230591

Isbn : 978-2-35623-059-1

Prix public : 20 euros 


Pour commander cet ouvrage: cliquez ici


 
Le feu - Cahiers du Sens n°25 - 2015 PDF Imprimer Envoyer


cahiers-du-sens-n25-s

Le feu

l'édition anniversaire 25 ans de la revue Les Cahiers du Sens !


« L'amour n'est qu'un feu à transmettre. Le feu n'est qu'un amour à surprendre ».

Gaston Bachelard.

 

En souhaitant éviter la division en chapelles, ce qui revient à éloigner toute tendance isolationniste, notre revue a atteint un quart de siècle, non point de sagesse mais plutôt d'élan vital. Paraissant à un rythme annuel, elle a pu (ou su ?) demeurer fidèle aux objectifs du Nouvel Athanor: à savoir éditer, promouvoir, diffuser la poésie contemporaine. Non point «pour se montrer » mais davantage « pour se mieux voir » comme le disait mon vieil ami Luc Bérimont dont on fête cette année le centenaire de la naissance.

Depuis 1991, date du premier numéro paru sur LE DÉSIR, jusqu'à ce vingt-cinquième sur LE FEU, nous n'avons cessé de rajeunir dans le sens opposé au Chronos de la montre. Grâce à l'amitié désintéressée, nous avons bousculé les circuits sociaux et économiques traditionnels, ce qui a été et reste le garant de notre liberté, de notre autonomie farouche et revendiquée.

S'il est vrai que sans Danny-Marc, rien n'aurait été possible, sans Jean-Luc Maxence, son compagnon de vie, non plus (« Les éditeurs », ce sont eux, donc « nous » !), il y a eu le « miracle » permanent, l'égrégore formé par tous les autres ! Et cette myriade de poètes contemporains qui ont bien voulu participer à notre aventure éditoriale, s'il fallait les nommer tous, depuis le début, il y faudrait plus d'une quatrième de couverture ! Et nous tenons à les remercier de nous avoir fait confiance et de ne pas avoir tenu compte des jalousies suscitées par notre réussite disons : spirituelle, afin de ne pas provoquer davantage les grognons de tous poils !

Ce numéro-anniversaire sur LE FEU est constitué d'un dossier brûlant (que le drame des tragiques assassinats de janvier 2015 à Paris a rendu encore plus incendiaire!) où l'on peut retrouver nos auteurs de la première heure (pour une fois, nous ne les citerons pas) renforcés par de plus récemment venus comme le sociologue Frédéric Vincent et des nouveaux, surprenants comme Alain Noël ou Mathias Lair. Son anthologie permanente, dans le même esprit d'ouverture têtue, accueille pour la première fois des poètes militants comme Philippe Biget, Giovanni Dotoli, Brigitte Gyr, Isabelle Lagny, et même Marc Rombaut. Quant aux notes de lecture, elles n'ont jamais été aussi nombreuses et franches, et aux textes sur le voyage, ils nous proposent un itinéraire plus que jamais vivant, en Inde mais aussi en France, au Maroc, en Roumanie, au Sénégal !

Au fond, notre revue de découverte LES CAHIERS DU SENS est devenue, semble-t-il, un voilier capable d'affronter les plus hautes mers du moment, en domaine de poésie. En vingt-cinq ans, contre vents et tempêtes, elle est restée exigeante et curieuse, obsédée davantage par la qualité littéraire que par les subventions d'État.

Consciente de n'avoir jamais cédé à l'hypertrophie du nombril, maladie endémique de nos «obédiences» poétiques, elle salue ici ceux et celles qui soutiennent son esprit libertaire et d'ouverture, sans faire de tapages publicitaires, sans même jouer les «Charlie» opportunistes pour avoir l'air absolument « populaire » afin d'obtenir quelques aides ministérielles sonnantes et trébuchantes.

Henri-Frédéric Amiel écrivait jadis : « le plus grand obstacle à l'indépendance, c'est la dépen- dance d'autrui». Nous ne l'oublierons jamais. Quoique nous décidions ensemble pour l'avenir.

 

Les Cahiers du Sens n°25

Le feu

Par Jean-Luc Maxence et Danny-Marc

Ean 13 : 9782356230580

Isbn : 2356230580

Prix public : 20 euros


Pour commander cet ouvrage: cliquez ici


 
Le oui et le non - Cahiers du Sens n°24 - 2014 PDF Imprimer Envoyer


cahiers-du-sens-n24-s

Le oui et le non

l'édition 2014 de la revue Les Cahiers du Sens !


«Qu'est-ce qu'un homme révolté? Un homme qui dit non. Mais s'il refuse, il ne renonce pas : c'est aussi un homme qui dit oui, dès son premier mouvement. Un esclave, qui a reçu des ordres toute sa vie, juge soudain inacceptable un nouveau commandement. Quel est le contenu de ce non » ?

Albert Camus, L'Homme révolte.

 

LES CAHIERS DU SENS auront l'an prochain un quart de siècle! Auront-ils su être à la fois ceux du OUI à la fidélité d'un testament d'une génération révolue et ceux du NON à l'homéostasie insistante de poètes ronronnants plus soucieux de protéger une certaine notoriété mondaine que d'ouvrir toute grande la porte à des jeunes talents encore inconnus qui feront la richesse et l'honneur même de ce vingt- et-unième siècle en constante métamorphose ?

Chez nous se heurtent des idées et des tendances multiples. Notre «Dossier» sur «le oui et le non» est au fond un éloge à l'oxymore accueillant des auteurs insolites comme le sociologue Frédéric Vincent, le bioénergéticien Seymour Brussel, le philosophe jungien Michel Cazenave, l'artiste Gaëtan de Courrèges, et nos amis poètes depuis longtemps présents dans nos colonnes (Étienne Orsini, Jacques Sommer, Claire Dumay, Guy Allix, Matthieu Conzales, Robert Liris, Nicolas Sauvage, d'autres encore).

Notre « Anthologie permanente » ose le nouveau. Connaissiez-vous, par exemple, Monique Leroux Serres? Bojenna Orszulak? Martine Konorski? Isabelle Lévesque? Mathis Gautier? Céline Escouteloup? Ou même Thomas Baignières ?

Par ailleurs, dans ce n°24, nous n'avons pas hésité à étoffer encore les «Notes de lecture» concernant les productions de l'année en domaine de poésie. Enfin, les pages «Voyage» nous font rêver aux quatre points cardinaux du monde grâce à la magie évocatrice de Jean-Yves Vallat, Anne Bève, Arnaud Talhouarn, Pascal Mora, Claude-Henri Rocquet, Karim Cornali, Vesna Cvjetanovic...

Parce que nous disons OUI au rêve, à l'insolite, à l'audace et que nous nous efforçons de dire NON à la médiocrité, à la prétention, à la rétention, au paraître, à l'emphase, aux modes, nous revendiquons un accent propre. Il est, chaque année, quand l'été revient avec son «Marché de la poésie», notre signature collective. Qui disait que le seul point de rencontres possibles demeure dans le cœur qui se tient prêt ?

 

Les Cahiers du Sens n°24

Le oui et le non

Par Jean-Luc Maxence et Danny-Marc

Ean 13 : 9782356230508

Isbn : 2356230508

Prix public : 20 euros


Pour commander cet ouvrage: cliquez ici


 
«DébutPrécédent12SuivantFin»

Page 1 sur 2
Copyright © 2018 Le Nouvel Athanor. Tous droits réservés.