WITCH accompagne aussi le combat de Black Lives Matter (association de défense de la communauté afro-américaine), des personnes LGBT, et défend également l’accès à l’avortement et à la contraception. Pourquoi le chrysanthème est la fleur des morts ? Publié dans le magazine Books n° 93, décembre 2018/ janvier 2019. Et depuis quarante ans qu’il arpente l’Ouest de la France, Dominique Camus est même passé de témoin attentif des pratiques de sorcellerie à « initié », comme il le laisse entendre entre les lignes. Les sorcières deviennent cools. Qui sont les sorciers d’aujourd’hui ? Il y a ceux qui s’en disent victime, comme ce monsieur Lemoine, éleveur de cochons, qui a vu ses bêtes « se battre et s’entredévorer oreilles et queues, brisant les couveuses et les barrières, piétinant les jeunes pourceaux, dont bon nombre moururent étouffés dans la mêlée ». La sorcière, siècles après siècles, a évolué. Elles ont leur propre mot-clic sur Instagram, #witchesofinstagram, qui réunit tout près de 2 millions de publications. Suivant En suivant la presse ou le fil d’instagram, les sorcières sont de retour. La chasse aux sorcières remonte aux prémices du Moyen Âge et connaîtra son apogée aux XVIe et XVIIe siècles avec sur 110 000 procès, 60 000 condamnations à mort, majoritairement féminines. Tournez ces pages, découvrez les nombreuses vertus des plantes qui nous entourent et apprenez à les employer dans des potions et recettes diverses. Mais pourquoi ces femmes au pouvoir surnaturel sont-elles toujours représentées avec cet outil ménager? Les sorcières étaient au rendez-vous. Pourquoi seules les femmes étaient accusées de sorcellerie ? Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Les sorcières reviennent ! Revue 303. On continue cependant d’avoir recours à eux, non pas systématiquement mais régulièrement, et cela traverse les siècles. À l’approche d’Halloween, tout un chacun redouble d’imagination pour gagner le concours du meilleur costume. Pour le meilleur et pour le pire. Tremblez, les sorcières reviennent ! Il s’agit du public principal de tout cet univers lié aux sorcières. Je me suis dailleurs aperçue récemment, avec stupéfaction, de la présence du mot «sorcières» dans la dernière phrase de Chez soi! Comment les enfants choisissent-ils leurs amis ? Ce petit sac anodin accroché à l’enclos des vaches ou ce bouquet de blé pendu à un arbre sont bien destinés à protéger les bêtes et les récoltes contre le mauvais œil. Les sorciers d’aujourd’hui ne sont plus les mêmes que ceux du passé. Des femmes principalement, relativement jeunes, et ce n’est pas étonnant. En effet, le WITCH américain manifestait déjà à l’époque devant la Bourse de New York en 1968, le jour d’Halloween. Retour sur la loi Schiappa. Au diable les robes, les chapeaux pointus et les balais! Les machines agricoles tombent en panne sans arrêt. Tremblez, les sorcières reviennent ! « Bien sûr, sorciers et guérisseurs sont à la marge de la médecine et souvent des religions, ajoute l’universitaire. Cette figure de femme persécutée était un symbole du féminisme dans les années 1970. Oh bonheur, une alternative m’est proposée : la sorcière. Une forme moderne de chasse aux sorcières subsiste au XXIe siècle”. Un seul sorcier parmi ceux qu’il a rencontrés est bachelier et a fréquenté l’université. “La sorcière est à la fois la victime absolue, celle pour qui on réclame justice, et la rebelle obstinée, insaisissable” nous dit Mona Chollet. C’est « la croyance selon laquelle le malheur inexpliqué est dû à l’intention maléfique d’individus dotés de pouvoirs surnaturels », écrit sobrement le professeur Fabrice Clément de l’université de Neuchâtel, en Suisse, dans un article consacré aux mécanismes cognitifs de la croyance. Le retour en force des sorcière fait écho à la crise spirituelle qui existe depuis les années 1990. Bercées par la pop culture, nous avons été biberonnées à la sorcière.Tantôt effrayantes comme celle de Blanche-Neige, tantôt toutes puissantes comme les soeurs Halliwell ou encore gentilles et sympathiques comme Sabrina l‘apprentie sorcière ou Ma sorcière bien aimée. La sorcière est une figure fantastique universelle, présente dans l’imaginaire collectif depuis la … S’en suit une déferlante de procès arbitraires, impossibles à juger tant la preuve d’appartenance à Satan que tous recherchent, est évidemment inexistante. Quant au sorcier, c’est une personne qui peut « soumettre à son pouvoir les objets de toute nature, les végétaux, les minéraux », complète Dominique Camus. Les accusations de sorcellerie se démocratisent et se féminisent. Elles deviennent la cible idéale des femmes jalouses ou des hommes infidèles auxquels elles se sont refusées. Beaucoup se réfèrent simplement à elles-mêmes comme des « sorcières » … des femmes sages, des hommes sages, des femmes et des hommes rusés qui tissent de la magie dans leur vie quotidienne. Elodie Laurent 5 mars 2018 6 mars 2018 femmes. Fiche de préparation (séquence) pour le niveau de 6ème. C’est « la croyance selon laquelle le malheur inexpliqué est dû à l’intention maléfique d’individus dotés de pouvoirs surnaturels », écrit sobrement le professeur Fabrice Clément de l’université de Neuchâtel, en Suisse, dans un article consacré aux mécanismes cognitifs de la croyance. Et s’il y a des victimes, il y a des bourreaux. D’où vient l’expression « chasse aux sorcières » ? La sorcellerie fait partie du monde social pour les gens qui consultent le désenvoûteur. Aujourd’hui, la sorcière est descendue de son bûcher et de son écran de cinéma pour s’inviter dans les rues. Qui l’eut cru ? Aux États-Unis comme ailleurs, se faire traiter de sorcière reste une insulte courante pour celles qui sortent durang, comme a encore pu le constater Hillary Clinton quand elle s’est présentée à l’élection présidentielle. Ceux qui font appel au sorcier pour procéder à un envoûtement veulent retrouver l’être aimé, comme la jeune madame Pailec, délaissée par son amant, ou prendre la place de leur chef, comme monsieur Trouadec, employé de banque. En réalité, ce sont les accusatrices qui sont les sorcières. Ils officient dans un décorum édifiant : autel, talismans, poupées en cire et aiguilles. La littérature et la culture populaire ont continué à cultiver le stéréotype de la méchante sorcière notamment dans les contes pour enfants.Â. Voici quelques éléments de réponse. Et même si certains officiants font, dans leurs pratiques, référence au catholicisme et utilisent des prières, ils n’attirent pas davantage de croyants. Et c’est une pratique de gestion et de régulation des tensions entre des proches. De plus, le Roi Soleil ne tolère pas l’existence d’un système répressif qui sème le désordre dans son royaume. Qu’entend-on par sorcellerie à l’heure où le mot évoque plus Harry Potter qu’un cœur de boeuf cloué sur la porte ? D’autres s’activent dans la cuisine ou le garage de leur pavillon après leurs heures de travail. Dans un pays où la religion conserve une grande place, ces actions sont prises très au sérieux — et au premier degré — par les chrétiens fondamentalistes, les mêmes qui ont échoué à faire interdire la série littéraire Harry Potter et qui ont réagi en organisant des veillées de prières. Anarchiste, anticapitaliste et féministe, l’association américaine WITCH s’est quant à elle donné pour but d’abattre la domination patriarcale et le suprémacisme blanc. Aux origines de la légende de la dame blanche. A 17 ans, Fleetwood Shuttleworth est mariée et enceinte pour la quatrième fois. Àfeuilleter son livre, on constate aussi que l’auteur connaît toutes les fontaines miraculeuses, les arbres à vœux et les calvaires hantés, du Calvados à l’Ille-et-Vilaine. Pourquoi travaille-t-on plus et mieux en télétravail ? Un phénomène astronomique incroyable va se produire pour la première fois depuis le Moyen Âge ! Au détour d'un livre, elles se font tour à tour hantises du patriarcat, icônes horrifiques, emblèmes féministes. Ce retour dans la lumière a conduit la journaliste Mona Chollet à montrer comment les sorcières ont été victimes, du XVe au XVIIesiècle, de chasses qui « ont à la fois traduit et amplifié les préjugés àl’égard des femmes […], réprimé certains comportements, certaines manières d’être ». Un exemple tout simple, la femme célibataire avec son chat– l’animal préféré des sorcières – est devenue synonyme de vieille fille et de pathétique. Pourquoi les sorcières se déplacent-elles sur un balai ? Aujourd'hui, les sorcières règnent dans nos librairies. Dans une logique similaire, depuis quelques années les sorcières sont de retours. Les féministes actuelles ayant pris la suite de leurs aînées, les sorcières d’aujourd’hui sont synonymes d’émancipation, d’ouverture d’esprit et de rapprochement avec la nature. Le soir d’Halloween, on les verra peut-être chevaucher leur balai pour s’envoler dans le ciel. Leur clientèle n’est pas plus crédule qu’une autre, soulignent également les spécialistes. Chatte en chaleur, infirmière sexy, policière sadomasochiste ? Et vous ?Â, Pour parfaire votre culture sur le sujet, je vous invite à lire l’ouvrage de Mona Chollet “Sorcières, la puissance invaincue des femmes”et également de vous pencher sur la série “Sorcières” du podcast de La Poudre par la très talentueuse Lauren Bastide.Â. La sorcière est une femme libre et rebelle, queer et militante. Moment où des femmes se retrouvent, partagent, chantent, méditent. Oh Djadja, y’a pas moyens... Les cartésiens et les autres, qui sommes... Introduction au féminisme : la pluralité du... En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées. Scène de Sabbat. Par Mitch Horowitz. Les sorcières d’aujourd’hui ne font donc que reprendre le flambeau des militantes des années1960. Avec Tremblez ! C’est comme une règle : les faits qui amènent les gens à se croire envoûtés sont soudains, dramatiques et répétitifs. Le plus original, le plus effrayant ou encore le plus débile allant d’Einstein à Jack l’éventreur en passant par Bob l’éponge (carrée). Quelle professionnelle serais-je cette année ? Bussière, 2018. Qu’entend-on par sorcellerie à l’heure où le mot évoque plus Harry Potterqu’un cœur de boeuf cloué sur la porte ? De Paris à Bamako, on retrouve ce « fonds culturel commun, présent dans toutes les régions du monde sous différentes formes et qui s’appuie sur l’éternelle lutte du bien contre le mal », ajoute l’ethnologue qui y voit « un système d’explication du malheur et de la maladie […] Il n’y a pas de frontière entre le réel et la croyance, constate la chercheuse. Qu’est-ce qui différencie magie blanche et magie noire ? Un livre vivifiant, qui rappelle la place centrale occupée par la Suisse dans la persécution infligée aux sorcières à partir du XV e siècle. Et gare à celles qui se rebiffent : le bûcher les attend. Ces femmes, ce sont elles, les vraies sorcières. “Charmed”, “Sabrina l’… J’ai envie de changer un peu mes chroniques. Ce que Dominique Camus nomme « le malheur-sorcier ». Hier sur les bûchers, aujourd'hui sur les écrans, les sorcières n'ont cessé de hanter l'imaginaire occidental. En 1550, la sorcière devient plus traquée que le sorcier, c’est un véritable tournant dans l’histoire des chasses aux sorcières. Qu’en est-il... Féminisme et sororité. Elle ajoute à ces propos : “Les sorcières sont des figures de femmes fortes, qui s’éloignent d’une voie toute tracée. C’étaient des femmes qui dérangeaient l’ordre établi et qui étaient pourchassées de manière arbitraire”. 🔮 1. Travailler sur la sorcellerie, c’est bien sûr rencontrer tous les acteurs concernés. Leur marginalité. Et les stéréotypes sont incrustées dans la pensée commune. Effectivement, la médecine a fait des progrès et les maladies ne s’expliquent plus comme l’oeuvre du diable. Août 1970, le Mouvement de Libération des Femmes, deuxième vague du féminisme. Redoutées et brûlées hier, les sorcières symbolisent aujourd'hui la puissance des femmes et la liberté. La légendaire baisse de moral de janvier.... Rencontre avec Laura Freeland, la créatrice de... Aya Nakamura. Quelles sont les plantes préférées des sorcières ? En Lorraine, l’ethnologue Déborah Kessler-Bilthauer, membre du Laboratoire lorrain de sciences sociales de l’université de Lorraine et cadre de santé à l’institut régional de travail social, s’intéresse aux soins non conventionnels. Si, désormais, les sabbats sont plus politiques que maléfiques, les jeteurs de sorts de nos campagnes envoûtent encore. L’Ouest de la France ne possède pas le monopole de ces pratiques. Il y a longtemps, les sorcières ont compilé leurs savoirs et savoir-faire dans un grimoire ancien. Par le pouvoir des Trois ! Ajouter l'article à votre sélection "À lire plus tard".