Le Même et l’Autre : Principe de Raison Suffisante, Nous allons étudier les concepts du même et de l, autre ainsi que celui de raison suffisante en philosophie, dans le cadre de la raison et du réel. L’Art est-il plus Nécessaire que la Science ? Il en va de même, naturellement si c'est à autrui qu'on applique ce schéma, et si c'est l'autre qu'on enferme dans son altérité. Par opposition, Leibniz affirme que la raison exige le divers, la diversification, la prolifération du divers. Rien n’échappe à la juridiction du principe de raison pas plus le non être que l’être. Le philosophe, qui vient de publier "Soi-même comme un autre", revient sur cette étude sur le soi et le rapport à l'autre. Meyerson voit dans la science autre chose qu’un suivi des rapports sur la base d’observations mais il voit la rationalité du réel qui s’opère à partir d’une identification. La diversité est une richesse et l'uniformisation une perte, mais en même temps "l'écart différentiel" par lequel une culture existe n'a de sens que dans l'unité du mouvement par lequel toutes les cultures expriment ce qu'elles ont de fondamentalement commun, à savoir un même effort pour s'arracher à la nature. Michel Foucault a montré comment ce rejet s'inspirait de grands modèles historiques, et d'abord celui du rejet de la lèpre et des lépreux. ... (qui exercé le triple métier de philosophe platonicien, biographe d’individus illustres et prêtre d’Apollon à l’Oracle de Delphes), mais il prétend rapporter une histoire connue. Car … Soi et Autrui, identité et différence. La, Enfin, troisièmement, la philosophie est en elle-même une forme d'altérité, une manière toujours difficile et risquée de transporter le débat ailleurs, de penser autrement, tout simplement parce qu'il n'y a pas de vérité "sans position de l'altérité. Pourtant à l’heure de l’hédonisme... Selon le sens commun le travail est une valeur et a la vertu de permettre à chacun de « se réaliser ». La totalité de l’être intègre la différence et la totalité, l’unité synthétique de la pluralité, l’organisation. Autrui est l'intrusion d'un monde autre dans mon monde propre, une surprise qu'il peut aussi être pour lui-même, comme je le suis pour moi jusque dans la solitude, car autrui ne cesse, comme moi, de changer, de différer de lui, d'être autre à travers le temps. La première altérité, la plus radicale sans aucun doute, est la folie. Elle est dans ce qui à la fois nous divise et nous rassemble, car l'altérité à la fois sépare et rapproche, une différence étant toujours aussi une forme de lien. Spinoza nous dit « j, existence ». J'envisagerai ensuite l'altérité dans ses dimensions de relation à autrui et de mise en rapport entre des mondes différents et surtout dans la manière dont se déplacent ce que j'appellerai les lignes d'altérité, dont le tracé, qui relève de notre jugement et donc de notre liberté, sépare et constitue le même et l'autre. C'est dire combien de problèmes aigus, combien d'aspérités de la modernité, combien de menaces pour l'avenir des hommes aussi, relèvent aujourd'hui de l'opposition du même et de l'autre. Il fait penser à ce que Leibniz disait de la ville. Le principe d, identification. Cette disposition à la fois existentielle et technique est magnifiquement servie par le monde de l’imprimé. avec soi-même », c’est feindre de se séparer de soi-même, assumer une altérité de soi à soi en même temps que vis-à-vis de l’objet de sa réflexion. Je me reconnais moi même dans l’autre (Je suis le maître si une conscience captive me confirme dans ma maîtrise.) Il y a d'ailleurs symétriquement les mêmes degrés dans l'altérité, avec la différence, la dissemblance, etc. Une Expérience signée Léa Capuano, réalisée par Annabelle Brouard. Enfin, nous développerons le concept de raison suffisante. La causalité domine, il y a un enchaînement universel des causes et des effets dans la nature, tout est suspendu à l’intelligibilité. Conférence donnée à St Denis (Réunion) le 5 avril 2017. L. être est raison et cause. Selon l'angle qu'on choisit, l'autre du même est tout autant le même de l'autre. Retrouvez Le Même et l' Autre - Quarante - Cinq Ans De Philosophie Française / 1933 - 1978 et des millions de livres en stock sur Amazon.fr. Il est significatif que les Grecs l'aient représentée dans leur Panthéon par un dieu à part, Dionysos, un dieu à la fois vagabond et sédentaire, qui arrive partout en étranger mais veut être accueilli comme étant chez lui. Une fois que la pensée s’engage sur la voie toute tracée de la dualité, elle suit sa logique de la séparation, c'est-à … le dialogue est ce qui donne au monde son épaisseur. La cause de soi est l’hypostase du principe de raison. Et notre temps n’est sans doute que trop porté à confondre philosophie et art. Car l'universel, qui est le principe de toute éthique humaniste, n'a pas de visage. Le. Si on parle d'objets, ce sont des objets qui ne font qu'un avec le premier, sans quoi ils ne seraient pas tout à fait les mêmes. Colloque interdisciplinaire organisé par l'Institut de Recherches Philosophiques de Lyon (IRPhiL), tenu à l'Université Jean Moulin Lyon 3 les 5 et 6 novembre 2018. Car à l'instant même où je m'adresse à vous, l'altérité, qui va être l'objet de la réflexion de ce soir, est déjà constituée. L'autre s'oppose à l'identité, (R) le caractère de ce qui est dans l'ordre du Même. ... En l'amitié dequoy je parle, elles se meslent et confondent l'une en l'autre, d'un meslange si universel, qu'elles effacent, et ne retrouvent plus la cousture qui les a joinctes. Question difficile et polémique qui relevait du choix des valeurs dont la modernité a affirmé qu’il est finalement indécidable. L’autre apparaît donc sur l'horizon de la communauté culturelle à laquelle il appartient et dans laquelle il initie le sujet devenant un soi. L'idée de condamnation évoque l'enfer sans rémission... Corrigé du BAC ES 2011 de Philosophie Dissertation : l'art est-il plus nécessaire que la science ? Nous ne sommes pas condamnés à la tautologie du principe d, introduire le non-être. L’autre, un moi universel Ce souci de définir le semblable en termes universels est à porter au crédit de la philosophie rationaliste et de la religion chrétienne. I- Le traitement d’autrui dans la philosophie moderne (philosophie de la conscience) : autrui comme autre conscience ou subjectivité Je prends l'exemple des grandes découvertes. Il nous reste donc à examiner à titre de synthèse, dans le prolongement de nos précédentes réflexions, ce qui a été le moteur de la pensée de l'Occident, à savoir la dialectique du même et de l'autre et la fonction de l'altérité dans la construction de la rationalité. En second lieu, nous nous pencherons sur le principe d. identité que nous essaierons de définir. Du point de vue de l'ontologie, la science de l'Être, le Même et l'Autre sont appelés des genres de l'Être. On en vient à aimer en l’autre le modèle et non la personne comme telle. C'est ce qui fait la profondeur du très beau titre que Paul Ricœur a donné à un de ses livres, En fait, l'identité demande à être nourrie d'une substance qui semble lui être extérieure. Comment pourrais-je avoir accès à une intériorité, à l’intériorité d’une conscience qui n’est pas la mienne. Découvrez et achetez Le Même et l'Autre, Quarante-cinq ans de philos... - Vincent Descombes - Les Éditions de Minuit sur www.armitiere.com La philosophie a cette fâcheuse habitude de soumettre la totalité du réel à l’ordre du concept ; philosopher c’est comprendre et saisir ce qui est, tout ce qui est, et sans exception ! Si on parle d'une personne, le vrai même, c'est cette personne et seulement elle, c'est, comme on dit, cette personne elle-même. Platon a ainsi établi que la pensée est "un dialogue de l'âme avec elle-même". La majorité ou la vie en solitude. Mais si sans altérité, il n'y a pas de pensée, il n'y a pas non plus de réalité. Pour reprendre l'exemple des voyages de Christophe Colomb ou de Bougainville, il est clair que pour les populations autochtones, ce sont le découvreur européen et ses compagnons qui sont l'autre et qui doivent donc être divinisés ou assimilés ou expulsés ou détruits. On connaît la légende racontée par Hésiode dans, Mais ce qui vaut pour l'imaginaire vaut aussi pour le réel et pour le cours des choses. En second lieu, nous nous pencherons sur le principe d’identité que nous essaierons de définir. L’ordre de la certitude La pensée unique reste pourtant, peut-être, la seule chose qui permette l’ordre, ce bien sur lequel sont fondées toutes sociétés, ce bien qui rend ce monde un peu moins chaotique, et ainsi un peu plus certain, qui est le propre de la sécurité — de pouvoir prévoir un tant soit peu. L'autre - que ce soit une per-sonne, un objet, une idée ou un système de concepts - doit toujours être récupéré, il doit impérativement recevoir une place compatible avec l'ordre précédent. La question du Même et de l’Autre fait partie des interrogations qui sont au centre des grands courants littéraires et philosophiques modernes, de l’existentialisme au postmodernisme et au postcolonialisme. Dans les années 1900, il parlait d'exotisme au sens de contact avec cette altérité radicale. L’essence de Spinoza est spontanéité affirmative appelée conatus. le même et l'autre ? Mais la ville qui paraît différente qu'on voit alors, c'est néanmoins toujours la même ville. Philosophie de la logique - Philosophie de l’informatique. Si c'est à quelqu'un avec qui j'ai de vrais liens personnels, il reste l'autre formellement, mais il existe selon une altérité différente, qui prend en compte les identités : il est certes absent quand je m'adresse à lui, mais il est relié à moi, il est comme en position de vis-à-vis, et il existe déjà par avance une sorte d'espace commun intermédiaire entre l'auteur que je suis et le lecteur qu'il sera, dans une con-figuration où chacun a besoin de l'autre pour exister et recevoir un statut. Le libellé du sujet est volontairement vague dans sa formulation , ce qui... Corrigé du BAC ES 2011 de Philosophie Dissertation : la liberté est-elle menacée par l'égalité ? Je veux être reconnu par l’autre en tant que conscience et sujet libre et non comme objet ou comme animal. La différence ne fait pas par elle-même une identité, ou plutôt elle ne fait une iden-tité que sous certaines conditions et à partir d'un certain seuil. Si le prédicat est inclus dans le sujet, il ne dit rien, dans le cas inverse, il ajoute quelque chose. Dans un journal intime, l'auteur lui-même se projette en autre et peut-être sera l'autre lorsque plus tard il relira son journal, tout en restant le je qui l'a écrit, un je dont la mêmeté aura persisté mais se sera altérée. Mais ce n'est pas seulement au resurgissement de cette problématique ancienne que nous allons nous consacrer car entre temps, la modernité, sur ce point comme sur tant d'autres, a largement fait écho à l'Antiquité et l'a considérablement relayée : avec une saisissante symé-trie, la question du même et de l'autre qui était au cœur de l'ontologie antique se retrouve, et avec la même intensité, dans la pressante interrogation contemporaine sur l'identité et la différence. Une chose n'apparaît jamais que sur un fond dont elle s'isole, un reste qu'on nie et un infini premier dont on la détache. La question du Même et de l’Autre fait partie des interrogations qui sont au centre des grands courants littéraires et philosophiques modernes, de l’existentialisme au postmodernisme et au postcolonialisme. L’être est immanent à l’être déterminé. Spinoza nous dit « j’entends par cause de soi ce dont l’essence englobe l’existence ». Les deux mots grecs. La grande priorité d'une éthique de l'altérité est donc d'apprendre à bien juger de ce qui est même et de ce qui est autre, de découvrir où passe la ligne entre les identités vraies et les dérives identitaires, entre la légitime affirmation de soi et le narcissisme ou l'exhibitionnisme de la diversité. L’auteur et psychanalyste Daniel Sibony propose, en 47 courtes méditations, une suite d’études et variations, au sens presque musical du terme, sur les temps. La raison ajoute à la puissance de la substance, la régulation interne qui l, oriente et la constitue, elle devient puissance de l, être capable de se déterminer. Et croire qu'on peut accéder au monde de l'autre immédiatement, par exemple dans l'expérience de la pitié ou de la sympathie (sentir avec) est tout aussi trompeur : les moralistes savent bien par exemple que dans la pitié on ne fait souvent que pleurer sur soi-même. La cause de soi va s’exprimer dans l’univers des choses. Le même et l'autre. Comité d'organisation : Jean-Baptiste Joinet, Wendy Hammache et Yannis Hausberg . On peut à présent rendre compte de tout. Encore ne s'agit-il là, c'est un programme en cours, que d'une moitié du parcours, Le problème qui est ici posé consiste à interroger des présupposés , à en... Corrigé du BAC  S 2011 de Philosophie Dissertation : peut-on avoir raison contre les faits ? A. Colloque - 10 vidéos. Il était resté en quelque sorte dans les extrêmes limites du même. Philosophie du roman, 1987; Philosophie par gros temps, 1989; La Denrée mentale, 1995; Les Institutions du sens, 1996; Voir aussi * Considérations transcendantales, dans l’ouvrage collectif, La … Autrement dit, à identité, il faut toujours ajouter quelque chose : on dira identité culturelle, par exemple. 70 likes. La Culture : l’Artiste et l’Artisan, l’Art et la Technique, Dissertation du Baccalauréat Technologique 2010, Corrigé Dissertation Philosophie du Baccalauréat Scientifique 2014. Le Même et l'Autre - Recherches sur l'individualité dans les sciences de la vie (EAN13 : 9782222037996) édité par CNRS Editions - Depuis les années 1980, qui marquent son tournant analytique , l'essentiel de son travail concerne la philosophie du langage , la philosophie de l'esprit et la philosophie de l'action . Critiques, citations, extraits de Le même et l'autre de Vincent Descombes. Dans un dialogue, celui qui parle doit d’abord écouter et tendre son oreille à ce que son interlocuteur dit pour penser à ce qu’il dira lui à son tour. Quand elle sy découvre elle-même dans sa dimension historique propre. Les deux modèles se fondent ou se combinent ensuite, le lépreux pouvant être traité comme un pestiféré ou le pestiféré comme un lépreux dans diverses formes de mixité entre ségrégation et intégration disciplinaire, comme le montreront au XIXème siècle la mise en place de l'hôpital, de l'asile, de la prison, de la fabrique, qui sont autant de déclinaisons de l'altérité - et il y en a bien d'autres figures, comme par exemple la délinquance, où l'autre est celui qui ne respecte pas les règles, ou encore la marginalité, où l'autre est celui qui ne se conforme pas au modèle dominant. Il est dans tous les visages. Elle sera au centre de notre réflexion d'aujourd'hui, que je vous propose d'organiser, si vous voulez bien, selon trois étapes, comme toujours ontologie, épistémologie, éthique. Car le silence, c’est le moment de l’écoute de la parole de l’autre. Tel est d'ailleurs le lot de toute identité. Nous nous trompons souvent en jugeant autrui par analogie, sur la base des sentiments que nous éprouvons nous-mêmes. Troisième cas, j'écris mon journal intime, et là le schéma est encore différent : l'autre n'est nulle part, puisque le texte n'a pas de destinataire extérieur. Pour cela, il peut être asservi, instrumentalisé, comme on dit à présent, adoré ou anéanti : les solutions ne manquent pas pour rétablir l'équilibre en faveur du même, pour assurer la prééminence de l'identique qui nous est naturellement si chère. Et en effet les voyages étaient plus rares qu'aujourd'hui et Segalen pouvait parler d'"ivresse de la rencontre". La possibilité d'une surprise est la garantie que l'autre est un sujet libre, irréductible à ce que je projette sur lui et à mes attentes. Une découverte, en effet, est toujours, comme tout vrai voyage, une irruption de l'altérité dans le savoir déjà établi ou inversement, si on préfère, car c'est une question de point de vue, du savoir établi dans ce qui est par rapport à lui une altérité. Le plus souvent, elle va, vient et fluctue. Mais Christophe Colomb, qui ne comprend pas encore en quel sens il a découvert un nouveau monde, un monde autre - mais pas un autre monde - se heurte, lui, à une altérité imprévue. Sur ce modèle de la folie, Michel Foucault a soumis la société à une interrogation plus large sur ce qu'elle rejette à sa marge, ce qu'elle repousse du centre vers la périphérie. La causalité est une autre forme de l, identité qui est imposée à la raison. Définir, c'est en effet toujours tracer une limite : dans l'étymologie de définition, il y a le latin finis qui signifie la limite. - L'objectivité de l'histoire suppose-t-elle... Sujet du BAC S 2009 en PHILOSOPHIE Texte de Tocqueville sur l'articulation entre intérêt particulier et général. Publié le 19 octobre 2018 – Mis à jour le 23 janvier 2019. Je voudrais donc, pour terminer, évoquer le problème central de l'altérité que constitue le rap-port entre le monde propre, le monde de l'autre et le monde commun. Noté /5. Dans un premier temps, nous étudierons le même et l, autre comme genres privilégiés auxquels les autres genres participent. Arrêtons-nous sur les termes. Si le prédicat est inclus dans le sujet, il ne dit rien, dans le cas inverse, il ajoute quelque chose. La cause et la raison passent l’une dans l’autre. Dans des textes absolument essentiels du. Curieux scientifique, ma soif de découverte n'a d'égale que la durée de demie-vie du bismuth 209. Il faut d’abord noter qu’ avec l’altérité, nous avons affaire à un concept fortement marqué par la dualité. Le principe spinoziste que j'évoquais à l'instant semble alors s'inverser ou en tout cas se retourner : non seulement toute détermination est négation mais toute négation est détermination. * Nous proposons l'examen comparé 1 de deux types de discours, littéraire et philosophique, en ... philosophie communique du dedans avec la littérature4. L'ancienneté de cette question et sa persistance à travers le temps montrent bien qu'elle est constitutive du discours de l'Occident, c'est-à-dire de l'histoire de la raison. Le même et l'autre renvoient donc de la même façon à des problèmes d'ontologie classique et à la constante interrogation de la modernité sur l'identité et la différence, sur le rapport à l'autre, à cet autre si dissemblable dans une humanité pourtant commune. Au lendemain de la Shoah, il a refondé la philosophie à partir de l’éthique et de l’expérience du visage de l’autre. Ainsi il y aurait une cause pour chaque chose. Levinas : l’Autre ou l’éthique comme philosophie première. Ce problème de l'altérité s'aggrave de ce que nos sociétés sont des sociétés normalisatrices qui rejettent les différences. Sans l’écoute, sans le silence, la parole ne sera qu’un monologue avec soi-même et jamais un dialogue avec l’autre. Noté /5. Pas de pensée sans l'autre, quelle que soit la forme de sa présence, fût-elle une présence absente. La pensée duelle se traduit par des oppositions claires. Le même et l'autre : quarante-cinq ans de philosophie française (1933-1978), Vincent Descombes Instantiates. On peut à présent rendre compte de tout. En se déployant sur les plans anthropologique et normatif, cette « métaphysique » qui dévalue la différence s'articule avec une compréhension spécifique de l'éthique et du politique. Le besoin d, identification est vu comme un prolongement du principe d, Aristote disait, « la nature ne fait rien sans motif » et Descartes dans le même esprit ajoute, « aucune chose dont on ne puisse chercher la cause efficiente ou si elle n, est la préfiguration du principe de raison suffisante. Un commentaire systématique du Timée de PlatonLuc Brisson Collection «International Plato Studies», vol. L'autre est ainsi une figure profondément contradictoire : trop loin, je le perds, car sa différence le rend sans rapport avec moi, trop près, je le nie dans son identité au point de le perdre d'une autre façon, par une sorte de suppression. Il faut rétablir les droits du même et de l’autre dans l’affirmation de l’être sinon nous tombons dans la tautologie. Elle est ce qui fait que notre présence est plurielle. En d'autres termes, plus les mille et une façons par lesquelles les hommes s'affirment comme tels se révèlent différentes, et plus elles proclament en réalité une même et commune humanité. D'une certaine manière, elle est là parmi nous, entre nous, du seul fait de notre présence ensemble dans ce lieu. Philosophie, Le même et l'autre : identité, orthogonalité, types. Peut-on Prouver une Hypothèse Scientifique ? Et quand elle se décide à poser comme telle lidentité (et autonomie) nouvelle, existante, créatrice  laquelle pourrait être le principe dun savoir nouveau. Du même auteur. Il voit d'autres hommes, beaux, allant et venant nus sans aucune gêne, si différents de lui qu'ils sont des hommes autres ou même peut-être pas des hommes du tout, et c'est l'origine, comme chacun sait, d'un extraordinaire débat de fond qui est connu sous le nom de. Autrement dit, la différence n'est qu'un élément ou un ensemble d'éléments qui distin-guent une chose qui par ailleurs se rattache par quantité de traits essentiels à une autre réalité plus large. On objecterait trop aisément que les surréalistes ne sont pas philosophes au sens strict : c’est essentiellement par la poésie et la peinture qu’ils se sont exprimés. Car l'altérité n'est pas un repère fixe, elle n'est pas en soi un état. Paris, Minuit, c1979; Bibliography note Notes bibliogr. La philosophie a cette fâcheuse habitude de soumettre la totalité du réel à lordre du concept ; philosopher cest comprendre et saisir ce qui est, tout ce qui est, et sans exception ! Achat Le Même Et L'autre - Quarante-Cinq Ans De Philosophie Française (1933-1978) à prix bas sur Rakuten. Il se vérifie ainsi chaque fois qu'une très grande altérité, une altérité qui déplace radicalement la ligne frontière de ce qu'on connaît et qui de ce fait dérange, doit être à tout prix réduite, afin que puisse être préservé l'arrangement antérieur du monde. Explication d'un... Sujets des épreuves du BAC 2010 à Pondichéry  Dissertation :  Pour agir moralement, faut-il ne pas se soucier de soi ? Chacun, spontanément ou immédiatement, est à lui-même son propre monde et le monde commun est ainsi traversé par une pluralité de mondes particuliers. Freelancer et pilote, j'espère atteindre la sagesse en partageant le savoir que j'ai acquis lors de mes voyages au volant de ma berline. Se séparer de l’égocentrisme : se séparer de l’ethnocentrisme. Dionysos représente ce qui est différent, déconcertant, impré-visible, ce qui est complètement autre. L’amour veut le bonheur de l’autre, même si vous n’en êtes plus la raison. Mais cette idée d'écoulement, Platon ne l'admet qu'en partie : il la limite au monde sensible, qui ne fait l'objet que d'une forme inférieure de connaissance, celle qui porte sur ce qui change (la, Aussi, la première tâche de la pensée antique, celle qu'on trouve déjà dans Homère et dans Hésiode, a été de fixer une première grande ligne d'altérité, celle qui trace la frontière entre les hommes et les dieux. L’amour préfère voir l’autre heureux en amour loin de vous plutôt que de le voir malheureux à vos côtés. Aimer, c’est ne jamais dénigrer ou renier ce que vous avez vécu, c’est ne jamais maudire ce que vous avez vécu avec l’autre.